Articles les plus consultés

vendredi 16 mai 2014

Vous vous sentez agressé-e par le manque de considération des autres ?


Réagissez en décidant de ne plus être confus-e  dans relation qui vous préoccupe. 

Comment ? En évaluant la gravité de votre blessure !

1) Vous le savez : les personnes conflictuelles ou agressives sont parfois complexes.
Votre antidote :  restez simple et évitez de partir dans l'absence de simplicité qu'elles vous proposent. Elles n’auront plus d"emprise morale sur vous.  Ce sont deux systèmes comportementaux parallèles : il vous appartient de décider de ne pas "croiser" la route de l'autre ou de rentrer dans son système.
Dans le prolongement de ce constat, si vous allez mieux, bravo vous avez une bonne constitution, vous aviez simplement besoin de vous positionner vis à vis de cette relation ou de cet épisode!

2) Les symptômes inconfortables continuent : cela peut indiquer que vous avez d'autres blessures antérieures qui sont réactivées.  Il est sans doute temps de tourner une page et de profiter de votre déséquilibre ponctuel pour approfondir et comprendre.

Ce que nous pouvons retenir sur le manque de considération:
- L'Autre  est toujours évalué comme l'acteur ou le déclencheur d'un déséquilibre. C'est faux ! Responsabilité "50/50".
- Apprendre à avoir une considération de soi en toutes circonstances est une recherche louable pour acquérir une autonomie personnelle (intellectuelle ou affective).
- Le réseau d'amis est important pour avoir un retour satisfaisant et un encouragement en temps et en heure (éviter l'isolement).
- La considération de soi n'est pas de l'orgueil ou de la vanité : elle est inductrice de l'estime de soi.


Rejoindre cette recherche.

Aucun commentaire: