Articles les plus consultés

lundi 31 mars 2014


Avril---- Le Soi  et  l'Autre. 
Profiter de la dynamique du printemps : la pratique de la valorisation dans les relations. Simple ou pas ?




 


Ce mois-ci : La quête de valorisation personnelle  dans un groupe, n'est pas en soi un problème.
Les livres fleurissent sur l'estime de soi et l'affirmation de soi : cela a le mérite d'indiquer qu'il y a une perte de pratique ou de repères sur ces sujets. Les deux mois qui viennent, nous apporterons quelques précisions et certaines clarifications.

Débutons par l'analyse de quelques facteurs qui pourront aggraver la non réceptivité ou la déformation de la pratique de la valorisation.


La séduction :Il s'agit ici d'une des pratiques "négatives" de la valorisation. Elle apportera un blocage et une peur de se sentir manipulé. Vous avez du mal avec la valorisation des séducteurs ? Bonne nouvelle : vous êtes dans un système sain !

La quête d'approbation : Apporte une dépendance intellectuelle et limite l'authenticité de la valorisation. La dynamique de l'approbation oblige à un échange unilatéral. Je reçois et je ne donne pas. Ce n'est pas ici une situation d'équilibre. Là où la relation devrait être interactive et enrichissante, on voit apparaître de la dépendance.

La manipulation : Que ce soit dans la publicité, dans les discours politiques ou dans vos relations... la pratique de la valorisation, lorsqu'elle a un contenu manipulatoire apporte une sensation de fatigue ou un inconfort diffus. 

Dans toutes ces pratiques "épuisantes" de la valorisation comment naviguer et se repérer ? C'est simple : Ecoutez votre corps. La valorisation sincère donne de la force, l'autre fatigue ou inquiète.



Chers Lecteurs, la recherche continue le mois prochain sur le thème de la valorisation et de l'estime de soi !Deuxième étape : la biochimie de la pensée positive...la visualisation etc.


Lors de moments de découragements, suivez le lien.




©pascale morand


Trucs et astuces de la relaxologue



 

Décalage horaire, rupture avec les biorythmes, les ressources du mental sont là !

Tous les ans, les éternels commentaires sur le décalage horaire et l'opportunité du changement d'horaire reviennent régulièrement...pour être, au final, satisfaits dans quelques semaines de profiter d'une journée plus longue : vie en société, laisser les fins de journées s'estomper plus doucement....

Voici mes recommandations et mon point de vue :

Dans la mesure où vous n'avez pas d'action directe sur ce phénomène et où vous êtes tenu-e de vivre selon des horaires de personnes au travail et à l'école..


1/ Lâcher-prise le plus vite possible avec le refus qui est une tension, un blocage. Pourquoi ? Parce qu'en passant du temps à le ruminer ou à le discuter  " à vide"  lors de la pause-café, vous vous épuisez ENORMEMENT. Les biofeedback de vos pensées négatives ou de vos ruminations vont devenir plus invalidants que le décalage horaire en tant que tel pour votre corps....!! SI SI !

2/ Ma relaxation et mon conseil favori pour gérer les impacts du changement horaire. Mobiliser les ressources créatives du corps et du mental !!!
Tous les soirs de la semaine qui suit la mise à jour de l'heure, entrez lentement en relaxation... et, juste avant de vous endormir,... décidez que votre nuit va vous permettre d'harmoniser 10mn de ce " maudit décalage horaire". Au bout du 6ème jour, 60mn seront mises à jour au niveau de vos rythmes. Vous passerez à autre chose...

 
Si vous avez de graves difficultés avec les modifications de rythmes, pour vous ou vos enfants, pensez à commander un cd de relaxation personnalisée !

*** Création de relaxation. Fichier Mp3
*** Accompagnement Skype en yoga.


©pascale morand
 La philosophie du chat.     












  

Et oui, les relations ne sont pas toujours simples dans les groupes et même entre 2 personnes ! 

Si vous souhaitez apporter de la clarté dans une situation de conflit, vous pouvez vous poser la question suivante :

- "Quelle est ma part de responsabilité dans ce conflit. Je me réfère ici à mes petits travers ou à mes mauvaises habitudes". Prenez le temps d'en faire la liste. 
Répondez ensuite à la question : " Qu'est-ce que je redoute PAR DESSUS TOUT dans ce conflit ".

En admettant vos limites et vos imperfections... vous gagnerez un temps terrible et vous vous sentirez beaucoup moins exposé-e aux réactions de l'autre et, surtout, vous n'attendrez pas le pire.

Si les symptômes persistent ...


 



Trucs et astuces de la relaxologue







La  fatigue printanière est là. Pourquoi ?


Le printemps est là, avec son soleil et une chaleur plus précoces cette année.... Cependant, vous ne vous sentez pas en forme. C'est normal ! Il y a au moins 2 raisons à cela :
1/ La fatigue physique saisonnière s'explique par la "montée de la sève" dans les végétaux. Nous faisons partie prenante de cette nature et nous en ressentons, nous aussi, les effets : cela fatigue. La montée de la sève au printemps favorise l' élimination naturelle des toxines du corps ;" le nettoyage de printemps" est en cours :)
Que faire ? C'est une bonne période pour soulager vos organes en les aidant à se détoxiquer, par  la phytothérapie par exemple.
Une petite précision Mesdames, ne pas confondre un drainage et une cure d'amaigrissement !!! Un drainage a comme projet de soulager les organes, afin que l'énergie vitale s'y active plus pleinement !

2/ La fatigue psychique est aggravée au printemps : alors si vous n'avez pas le moral, malgré le soleil, cela signifie simplement que vos soucis ne pouvaient pas se justifier que par la grisaille de l'hiver. Il est sans doute temps de vous pencher sur votre problème de vie plus consciemment comment ...


Consulter la relaxologue.
©pascale morand
 La philosophie du chat.     












  

Il y a deux raisons majeures pour apporter à vos relations de la valorisation :

- Il est tellement plus facile de critiquer plutôt que de valoriser. En entreprenant cette initiative, qui peut être un parcours du combattant, vous aller obtenir trois satisfactions : celle de sortir du moule des personnes qui passent leur temps à critiquer. Celle de vous enrichir au côté de l'autre. Celle d'avoir activer votre vigilance sur les points lumineux de votre vie !

- En valorisant l'autre, vous vous faites du bien aussi.
Si vous n'y arrivez-pas, vous devriez bien consulter 
Pascale Morand !

 

Pratique sur les réseaux sociaux.
Développer mon autonomie


 


Jeunes publics, 
Il est important de ne pas banaliser les effets dévalorisants d'une pratique anarchique d'échange sur les réseaux sociaux.
Après avoir vérifié vos paramètres de confidentialité... pensez aussi à garder
à l'esprit que dans vos relations virtuelles tout n'est pas utile à dire et à partager. Le numérique va fixer votre propos et pourra être interprété et déformé, car sorti de son contexte.

Un petit truc pour vous préserver : 
sur le bureau de votre ordinateur, vous pouvez ouvrir un petit "post-it" numérique qui s'ouvrira à l'ouverture de votre session.

Sur ce post-it : écrivez ces 3 outils pour vous préserver...
Est-ce que c'est le bon moment pour dire ce que j'ai sur le cœur ?
Est-ce que c'est la bonne personne ?
A partir de combien d'échanges, je constate que les discussions partent 
dans la case " inutile". ex : 5 à 10 mails etc.
Je m'exerce à rédiger des mails encourageants et non critiques.

Une pratique plus consciente de vos relations sur le net aura un impact sur vos capacités à être en rapport avec les conflits de la vraie vie.
Et puis, si vous avez un chagrin d'amour et une séparation en cours, dites-le de vive voix : les sentiments, c'est du sérieux...
Si vous avez besoin de vous défendre dans un conflit, allez le dire à la personne. 
Vous n'êtes pas obligé-e de me croire, mais je vous assure que l'estime de soi et l'affirmation de soi passent par là : vivre en direct la vraie vie. 



 Pour accéder directement à tous les billets de cette rubrique en défilement, veuillez cliquer sur le libellé " Accès jeunes",  tout en bas de ce billet, en dessous des images réseaux sociaux. Merci.

©p.morand

Mars -- Le Soi  et  l'Autre. 
La vie des groupes : ça marche ou ça ne marche pas ?




 


Ce mois-ci : nous constatons que la recherche d' équilibre personnel dans un groupe est fortement mise à contribution lorsque des règles de vie ne sont pas énoncées.

Nos réflexions et nos constats du mois.

Trois mots-clés sont détenteurs du confort et de la durabilité d'une bonne harmonie dans l'espace social...
Beaucoup de  conflits pourraient être évités par une bonne définition des rôles.

L'engagement : Il permet à un groupe ou à un couple de se fédérer autour d'un projet. Plus le niveau d'engagement est bien défini et plus les personnes auront une dynamique constructive dans leurs relations. La définition précise de l'engagement permet d'éviter aux personnes de se comparer, de s'observer, de compter " les points". 

La motivation : Se fédérer autour d'un  projet, c'est une démarche généreuse et parfois ambitieuse. La motivation fait référence à la capacité de rester constant dans le temps  ou de ne pas se décourager dès que l'espace du projet rencontre des freins. Les origines sont multiples : santé, stress, vulnérabilité personnelle, manque de définition précise des rôles, manque de communication.

La loyauté : Le principe de la loyauté n'est pas ici moral. il fait référence à cette nécessité d'honnêteté entre les personnes. D'une manière générale, une personne loyale aura plus de facilité à progresser et à s'adapter à la vie des groupes. Une personne qui ne le sera pas, sera perçue comme " personnelle et individualiste".  

La question posée par le manque de loyauté au travail est au cœur de la problématique du harcèlement moral. Ceci indique que l'enjeu de la loyauté est majeur pour l'équilibre et la confiance dans l'autre. C'est vrai aussi bien dans le couple, dans les relations amicales ou professionnelles.



Chers Lecteurs, la recherche continue le mois prochain sur le thème de la valorisation et de l'estime de soi !


Vous pouvez rejoindre la recherche sur les relations dans les formations
suivantes.





©pascale morand