Articles les plus consultés

jeudi 9 janvier 2014

       Développer mon autonomie.



Quelques questions en guise d'invitations à la méditation sur la dynamique de l'autonomie personnelle ou intérieure : 

"L'autonomie est-elle aussi nourricière lorsque l'on me l'impose ?
Ne doit-elle pas être, par essence,  le résultat de ma délibération intérieure ? 

Autonomie = Une liberté, celle de mieux se connaître, d'être à l'écoute de sa vie et de son sens profond ? Est-on réellement autonome, en gérant sa vie uniquement sur un mode instinctif  ? Qu'en pensez-vous ?

Suggestion pour ne pas avoir de confusion sur :
L'autonomie est le fruit d'une assimilation personnelle de sa propre vie. 
Elle ne peut être amalgamée à l'égocentrisme. Une personne égocentrique est dépendante, et oui ! Pourquoi ? Parce qu'elle dépend en permanence  du regard des autres et de l'effet qu'il développe sur son environnement. Paradoxal non ?

Mais encore et surtout :
Il n'y a pas d'autonomie affective réelle, sans apprentissage au détachement par rapport à des évènements douloureux du passé et les personnes qui y sont associées.
Etre autonome, c'est sortir de la victimisation et remettre à chacun les responsabilités de ses propres actes. Cette voie est très importante dans le cheminement thérapeutique. Se sentir libre et responsable de sa vie.




©p.morand

Aucun commentaire: