Articles les plus consultés

mardi 17 décembre 2013


Le Soi  et  l'Autre.




 


Ce mois-ci : comment acquérir plus d'autonomie affective ?

Le mois dernier, nous découvrions ensemble le besoin d'approbation, comme faisant référence à un manque d'autonomie intellectuelle.
Pour ce qui concerne le manque d'autonomie affective, la recherche personnelle est tout autre. Plus profonde, plus intime et cachée.
Pour vous guider vers ce nouvel espace de connaissance de votre personnalité, sachez que vous pourrez évaluer votre manque d'autonomie affective en vous penchant quelques instants sur ces questions.

1) Est-ce que je me sens parfois rejeté-e ?
2) Ressentez-vous souvent le besoin de vous identifier à une autre personne 
( sauf à l'adolescence ou ce processus est normalisé) ?
3)  Vous sentez-vous régulièrement fatigué-e voir englué-e par vos  émotions 
4) Avez-vous souvent des idées de stagnations et des ruminations sur l'échec de certaines relations ?
5) Est -ce que l'expression : vivre une relation en Adulte n'a pas de sens pour vous ?
6) Donnez-vous beaucoup plus de temps et d'énergie à votre vie relationnelle ( pour le meilleur et pour le pire) qu'à votre propre intimité et harmonie ?


Si vous répondez majoritairement "OUI" à cette réflexion, alors il est probable que vous soyez en réel manque  d'autonomie affective !
C'est grave ? Que faire ? Il n'y a aucune fatalité à toutes les situations comportementales ! La seule fatalité, c'est de le savoir et de l'ignorer !
Alors progressons ensemble sur la mise en place du changement !


 Comprendre l'enjeu d'une bonne connaissance de l'espace relationnel.

Pour apprendre à relativiser, j’utilise les ressources de l'écriture :

La relativisation permet de sortir de l’engrenage des émotions, car ce sont elles qui sont les acteurs de votre épuisement. L'écriture est une manière simple et efficace de "prendre corps" avec sa réflexion, de sortir du virtuel.  Vous pouvez commencer à réussir cette démarche en vous posant cette simple question : "Qu'est-ce que je ne veux  plus vivre dans cette relation", puis vous l’écrirez. Poursuivez en répondant aux deux questions suivantes : "Quelles sont mes priorités dans ma vie?". "Qu’est-ce que j’ai envie de préserver" ? Votre constat devrait être simple : envie de sortir de ce système. 
La relativisation est un processus intellectuel qui autorise le démarrage d'une prise de recul. Par cet exercice, le recul devient un ressenti. C'est important, car nous avons tous déjà entendu la sempiternelle recommandation " prends du recul". Comment faire ? Et bien pratiquer et vous RESSENTIREZ le recul !

Pour "couper les liens" visualisez :
 
Conjointement à la dépendance affective, des épuisements personnels peuvent évidemment intervenir. Vous avez la possibilité de les réduire en étant attentif de temps à autre sur vos relations. Pratiquer le détachement peut s'explorer tout d'abord sous forme d'une visualisation. L'image d'une marionnette à fils pour laquelle on vient couper  les liens qui la relie à un marionnettiste imaginaire est une pratique qui parle à la majorité des personnes. 
Pour en savoir plus sur la pratique de la relaxation. clic.

Chers Lecteurs, la recherche continue le mois prochain sur le thème de la relation ! Je vous retrouve avec plaisir en décembre pour animer une nouvelle réflexion commune : le narcissisme,  le Soi et l'Autre: les jeux de la vie.


Ce programme de recherche est accessible toute l'année et à distance via skype.
Envie d'aller plus loin et en savoir plus ! C'est possible ! A bientôt !

 Vous pouvez rejoindre la recherche annuelle via skype.





©pascale morand

Aucun commentaire: