Articles les plus consultés

mercredi 22 mai 2013


S’évader pour mieux revenir !


 
S'évader, prendre du recul par rapport à soi. 
Comment ? En réduisant votre seuil de susceptibilité :
Il est important de ne pas tout prendre “pour soi”. Par exemple, lorsqu’une discordance apparaît à votre travail. Prenez du recul, ne prenez pas tout à cœur. Nous sommes des êtres humains, en perpétuelle évolution, comme la société. Je m’adapte à mon rythme, m’adapter n’est pas synonyme d’anéantissement. Conjointement, je développe une vie sociale, culturelle, intime, sportive, amicale riche pour m’apporter un équilibre de vie. Surtout si je travaille dans les relations humaines.
Je reste modeste, même si je fais bien mon travail. Personne n’est irremplaçable! Même moi. En donnant de nouvelles frontières à mon égo, je me préserve de cultiver beaucoup de ressentiment, autant de pensées parasites, qui ne me décrocheront pas de la réalité.
Positiver et développer votre confiance dans la relation n’est pas une démarche narcissique. Elle est empreinte de réalisme.
Votre attitude intérieure est importante dans la résolution des conflits. Plus vous connaissez les rouages de votre personnalité, plus vous êtes souple et adaptable. Les relations conflictuelles existeront toujours, mais vous vous ferez beaucoup moins mal. Par contre, en restant focalisé sur une vision narcissique de votre personne, vous êtes certain d’être amené à vous refermer régulièrement et à perdre totalement confiance dans l’autre. C’est pourquoi nous progresserons ici beaucoup plus vers une notion d’ouverture et d’aventure humaine. N’oubliez pas que la tension narcissique générée est dans une dynamique d’attachement. C’est le contraire du chemin du deuil.

 A découvrir les conseils en ligne. >>> Et les émotions comment ça va ?

A découvrir sur sos-confiance. >>> Plus de carté dans une relation.

A découvrir pour progresser au travail >>> Gérer un sentiment d'insécurité.


 >>> En savoir dans cette rubrique.
 Pour accéder directement à tous les billets de cette rubrique en défilement, veuillez cliquer sur le libellé" S'évader pour mieux revenir", en bas de ce billet, en dessous des images réseaux sociaux. Merci.

©p.morand
Accès jeunes -- 

Développer la concentration.
développer sa concentration


La concentration cérébrale est un facteur très important dans la réussite scolaire et le développement de l'attention à soi et à l'autre.
D'un certain point de vue, elle fait partie intégrante d'un gage de réussite dans la socialisation.  Développer une meilleure concentration cérébrale, grâce aux outils de la relaxation,  est une source d'équilibre amenant plus de confiance en soi. 
 
Est-ce possible pour vous de vous concentrer sur une tâche plus de 20 mn. D'être capable d'écouter un exposé, un cours sans s'échapper et d'en fixer son contenu ?

Les publics jeunes sont particulièrement concernés par la fragilité de la concentration. Il est possible d'apprendre à développer sa concentration par la pratique de la relaxation, car celle-ci permet, tout simplement de mettre au repos le cerveau, lui permettant ainsi d'être plus réceptif et en contact avec la réalité et de rester disponible intellectuellement et concentré avec efficacité
sur une tâche sans trépigner ou se sentir déconnecté . Enfin, est-il utile de rappeler que concentration et mémorisation vont de paire ?



 >>> En savoir plus.

Pour accéder directement à tous les billets de cette rubrique en défilement, veuillez cliquer sur le libellé " Accès jeunes" tout en bas de ce billet, en dessous des images réseaux sociaux. Merci.

©p.morand

  
Trucs et astuces de la relaxologue







La marche à voix haute :
La pratique de la marche consciente est une technique très accessible, simple et efficace. Marcher, c’est retrouver la verticalité et sa symbolique de l’homme debout (en bonne santé comme disent les chinois). Marcher c’est avancer, chaque pas est une étape, lentement vous allez à votre but. Vous pouvez ajouter à cette marche la parole avec les affirmations suivantes.
“ Chaque jour et à chaque instant, je suis de moins en moins fatigué(e). Je reprends en charge ma volonté, chaque jour je reprends le goût à l’action aussi petite soit-elle, je respire profondément pour faire circuler la vie dans mes cellules, je marche avec appui et force, j’avance. “ etc... 


Bonne découverte !
>>> En savoir plus sur l'affirmation personnelle.



Pour accéder directement à tous les billets de cette rubrique en défilement, 
veuillez cliquer sur le libellé : "Trucs et astuces" en bas de ce billet. 
En dessous des images réseaux sociaux.Merci. Pascale Morand.
 ©pascale morand

outils pédagogique formation psycho

Programme de formation en cours dans la "Boîte à outils" de la formatrice.








Zen au travail : le principe du lâcher prise.




zen managment


Lorsque le stress au travail devient synonyme de "détresse", il est temps de réagir. En effet, nous passons du temps à travailler. Le thème du stress est très tendance, il est exploité en formation sous différentes formes. Ici, le métier de relaxologue prend un sens particulier pour apporter des réponses professionnelles au stress et, surtout, des soutiens spécifiques à chaque situation. Loin des recettes 
" toutes faites" et généralistes, parfois moralisatrices, il y a de réelles solutions entrevues dans ces formations. De quoi traiter ce nouveau "cancer" de la psychologie sociale au travail.

Notre projet : Le principe du lâcher-prise est proposé ici dans le sens préventif et-ou "curatif".
Il est évident que dès qu'une personne acquiert l'apprentissage du lâcher-prise, elle obtient très vite une capacité à se recentrer et à développer un regard nouveau sur sa réalité.
En effet, en apprenant à se détendre régulièrement, il est plus facile de développer les qualités telles que l'organisation et l'anticipation. La relativisation se fait d'une manière simple, avec, ici, des supports de pratique adaptés : des relaxations et autres techniques simples permettent d' accéder à une maîtrise de soi. Ils sont bénéfiques à toutes les formes de résolutions de problèmes, surtout lorsque l'on ne sait pas comment commencer pour progresser dans une situation professionnelle.
Enfin, le développement de la motivation est toujours favorisé par la prise de recul émotionnel. Pourquoi se priver d'une méthode transmise par une formatrice experte sur la gestion du stress ?


>>>> En savoir plus sur cette formation.

>>>>Catalogue Formation: Accès pro.

Pourquoi avons nous besoin d'attendre si longtemps avant d’entreprendre une démarche de changement ou de thérapie ? 

Voilà sans doute la réaction que vous aurez, après avoir expérimenté la voie de la détente pour répondre à votre perte de contrôle. N’entretenez aucun sentiment de regret à ce sujet, voilà pourquoi ! La vie est faite de cycles dans l’évolution psychologique : il y a un temps pour tout.
Nous avons des capacités d’adaptation incroyable, puis au bout d‘un moment, il est temps de lâcher-prise, alors une porte s’ouvre. C’est un processus normal. Il est donc inutile de s’apesantir sur les regrets : “ Si j’avais su”.
Tout arrive en temps voulu. Tout est une question de maturation. Il ne sert à rien de cultiver les graines du regret dans votre jardin, elles ne pousseront jamais. Seul existe l’instant présent pour être et agir. 


 >>> En savoir plus sur l'affirmation : 

Réagir et retrouver une dynamique.

Savoir éviter le pire.

Donner du sens à sa vie.

Décider, changer, créer.


Pour accéder directement à tous les billets de cette rubrique en défilement, 
veuillez cliquer sur le libellé : "Ouh làlà, réveilles-toi." tout en bas de ce billet. 
En dessous des images réseaux sociaux.Merci. Pascale Morand.



Osez lâcher le bord de la berge pour découvrir que vous saviez nager...


”Ne crains pas d’avancer lentement, crains seulement de t’arrêter”

Mettre en projet sa vie, c’est arrêter de la subir. L’écrire sur un papier en termes de besoin, c’est une nourriture complémentaire. Dessinez une balance à deux plateaux. Écrivez dans un plateau la liste des avantages que vous tirez à être “fatigué”. Et, oui ! Elle devient aussi la liste des effets “bénéfiques” indirects que nous tirons dans toutes les situations d’inconfort. Dans l’autre plateau, notez la liste des besoins que vous avez nécessité de respecter pour mobiliser à nouveau votre vitalité. Qu’en pensez-vous ?
A l’issue de cette pratique, je vous suggère simplement de prendre le temps de répondre à la question suivante par écrit:
“ Et maintenant (au vu du travail conscient effectué par les bulles- conseils), qu’est-ce que je peux mettre comme sens dans ma vie ?” 
Vous ajoutez à ce constat, un calendrier, des étapes graduelles de changement.
Vous vérifiez le réalisme des projets et vous ne mettez pas la barre trop haute (c’est une des causes de la vraie dépression).
Une fois cette décision posée, vous vous y tenez et vous vivez votre choix sans tergiversation. Confiance !

 >>> En savoir plus. 

>>>> En savoir plus dans cette rubrique :
Pour accéder directement à tous les billets de cette rubrique en défilement, veuillez cliquer sur le libellé "Osez lâcher la berge",  tout en bas de ce billet, en dessous des images réseaux sociaux. Merci.



© P.Morand