Articles les plus consultés

dimanche 7 avril 2013


S’évader pour mieux revenir !


 
Coupez les ficelles de vos automatismes.
Apprendre à se détâcher. 

C’est bien connu, le pire ennemi à notre évolution personnelle, c’est d’abord nous-mêmes. Si vous avez tendance à donner une grande part de responsabilité de vos échecs aux autres, prenez le temps de réfléchir et de réaliser déjà ce constat. Vos pires ennemis sont peut-être vos propres représentations.

Dans ce cas " attendre le pire" est probablement un mode de pensée que vous cultivez régulièrement. Une solution vous est proposée ici : voici une image que vous pouvez pratiquer dans le cadre d’un moment de relaxation (avant de dormir ou au réveil lorsque votre cerveau est encore endormi).
Imaginez une marionnette à fils. Sa dynamique est la dépendance à des fils. C’est une représentation du manque d’autonomie et d’une fixité des choses subies, mais non volontaires. Votre démarche intérieure consiste à imaginer (visualiser) que vous coupez une à une toutes les ficelles de cette marionnette. Ensuite, elle deviendra vivante et active (comme dans le conte de Pinocchio).
La production d’images mentales significatives redonne à votre cerveau le sens de la pensée consciente et volontaire. Le départ du “stop-subir”.

 A découvrir sur sos-confiance.  Savoir éviter le pire.

A découvrir sur sos-confiance.  Accès jeunes : développer sa motivation.

A découvrir sur sos-confiance.  Baisse de moral, comment repartir.



 En savoir dans cette rubrique.
 Pour accéder directement à tous les billets de cette rubrique en défilement, veuillez cliquer sur le libellé" S'évader pour mieux revenir", tout en bas de ce billet, en dessous des images réseaux sociaux. Merci.

©p.morand

Aucun commentaire: