Articles les plus consultés

mercredi 6 mars 2013

Accès jeunes -- A propos de l'organisation.
 

Développer un minimum d'organisation personnelle, loin de se conformer à une rigidité, permet tout simplement de développer la confiance en soi et un sentiment de sécurité.
apprendre à s
Entre les difficultés d'organisation et l'angoisse de la page blanche, 
il n'y a qu'un pas ... 

Le développement de l'organisation personnelle est souvent expérimentée, à priori, comme une contrainte dans le monde de l'adolescent. C'est aussi pour cette raison que lorsqu'il y a des besoins de soutien au niveau de la "performance" scolaire des jeunes,  les inconforts anxieux sont souvent très marqués (panique, peurs des examens, perte de contrôle de soi, somatisations).

Le saviez-vous ? 


La plupart du temps les outils faisant référence à une meilleure organisation personnelle sont très vite expérimentés comme nécessaires et utiles. 
Ils permettent de gagner du temps dans le travail scolaire ou universitaire courant, et donc, de ne plus se sentir débordé-e.
Ils sont très accessibles et redonne un sentiment de confiance et d'affirmation personnelle, si chers à cette période de maturation de la personnalité.

Les portes qui donnent accès au sentiment de "maîtrise de sa vie" sont souvent reliées à des situations très simples. L'accès au développement d'une meilleure organisation personnelle en est une des clés.
Les différentes origines à cette désorganisation personnelle peuvent avoir plusieurs sources : intellectuelle ou liées à l'affectivité. Quelle qu'en soit l'origine, l'accessibilité de la mise en  application de ses méthodes, vont bien au delà d'une amélioration de la gestion du temps. 
Les outils d'organisation proposés sont également adaptés et personnalisés à chaque personne. Ce qui les rend utilisables et adaptable à d'autres situations de la vie : les difficultés scolaires sont souvent le reflet de problèmes plus généraux de la vie.
En route vers une progression personnelle ! Apprendre, toujours apprendre !






 Pour accéder directement à tous les billets de cette rubrique en défilement, veuillez cliquer sur le libellé " Accès jeunes" tout en bas de ce billet, en dessous des images réseaux sociaux. Merci.

©p.morand





  
Trucs et astuces de la relaxologue


Réconforter le corps à la sortie de l'hiver !


Les tensions corporelles du dos et des épaules sont à leur maximum en cette fin d'hiver. 

Je vous suggère une séquence de récupération musculaire de 15 mn.
Pour la mettre en place vous devrez vous munir d'un manche à  balai (ou plus poétique, si vous pouvez en disposer, d'un bambou).

La pratique est très simple, méthodique et vous apportera un grand confort.

1/ Côté gauche du corps, allongé sur le sol et sur le dos :
Le bâton ou bambou est disposé derrière la jambe ( entre le talon et le fessier).
La méthode de relâchement est simple : il vous suffit de rester ainsi au repos en accompagnant votre détente sur le temps d'expiration : 3 mn.
Le bâton sera ensuite déposés sous le dos (parallèlement à la colonne vertébrale), puis sous le bras ( entre l'épaule et le poignet).

A la sortie de cette première étape, prenez le temps de ressentir le relâchement réalisé.

2/ Côté droit du corps, allongé sur le sol et sur le dos :
Même pratique à droite : sous la jambe, dans le dos et et derrière le bras.


3/ Les personnes très cérébrales pourront prendre du temps en ajoutant ceci :
Déposer sous la tête une balle de tennis et prendre le temps de sentir le poids de la tête s'affirmer. Relâcher les machoires et libérer les muscles de votre visage du mieux que vous pouvez. Pensez à porter votre tête à la fin de l'exercice, car vous serez étonné-e de son poids.



Bonne découverte !
>>> En savoir plus sur le lâcher-prise musculaire. 



Pour accéder directement à tous les billets de cette rubrique en défilement, 
veuillez cliquer sur le libellé : "Trucs et astuces" tout en bas de ce billet. 
En dessous des images réseaux sociaux.Merci. Pascale Morand.

©P.Morand


outils pédagogique formation psycho

Programme de formation en cours dans la "Boîte à outils" de la formatrice.

A découvrir : L'esprit de la Gestalt adapté au monde professionnel.





La dynamique de la Gestalt permet de développer un autre regard 
porté sur la réalité.

gestalt-formation
Garder à l'esprit une 
représentation du  Tout.


Les conditions de stress rencontrés dans la vie professionnelle représentent une réalité contre laquelle il est devenu vain de lutter. Les ressources de la psychologie "gestaltiste" apportent des éléments très pertinents permettant de naviguer différemment  sur les problèmes rencontrés.  La mise en pratique de la "psychologie de la forme", propose des ressources tant dans les séquences liée à l'organisation personnelle au travail , que dans la gestion des facteurs humains : gestion des groupes.

On peut identifier l'application de la  Gestalt à une méthode de gestion de la réalité professionnelle, qui saurait garder à la fois une la vision générale des problèmes en cours, et à la fois capable de gérer  des situations particulières. Ce qui la caractérise également, c'est de procéder par mini-tâches ou séquences à réaliser. C'est le crédo de la gestalt : on entreprend quelque chose et on va jusqu'au bout. 

Cette approche est très réductrice de stress et de frustration personnelle. Elle est un excellent outil d'humilité personnelle adapté au travail. Elle apporte beaucoup de satisfaction et lisibilité sur les projets entrepris. Elle développe le sens de la communication et de la clarté.


Au terme de cette formation individualisée, vous saurez appliquer des outils et une méthode
qui modifiera votre vision de la gestion des problèmes au travail.
 
- Prendre du recul, réduire l'épuisement professionnel dans les milieux contrariants, 
- Organiser et animer son travail autrement. Ces techniques sont simples et peuvent 
être déléguées facilement aux  collaborateurs.

- Cette formation convient particulièrement aux travailleurs indépendants et aux nouveaux gérants de société qui souhaitent modifier leur pratique administrative, ou la vivre avec moins de contraintes.


























Faire germer l’idée !

Le partage d’idées, la stimulation de prises de conscience font partie
intégrante de la dynamique de  progression personnelle.




Pour réaliser un clin d'oeil au printemps, voici une proposition de phrase très simple à méditer.


Je vous suggère de faire vivre cette phrase de deux manières différentes.
" Tout est en moi... je n'ai rien d'autre à faire !". 

1/ Pour utiliser une image printanière, il est possible faire germer cette phrase en vous en utilisant le merveilleux outil de stimulation du cerveau, de plus en plus délaissé,  qu'est ... l'écriture et le contact avec un stylo ou crayon de papier.

Comment allez-vous pratiquer ? Je vous invite à écrire cette phrase lentement, avec une calligraphie cursive traditionnelle ( comme à l'école maternelle). Renouveler cette expérience et prenez votre temps. OUPS, j'ai oublié de préciser que ce moment d'écriture se fait... les yeux fermés !!  SI SI c'est possible ! 

 2/ De plus en plus enfantin me direz-vous ! Vous allez écrire cette phrase 
( les yeux ouverts, ouf !), mais avec de grosses lettres calligraphiées.
Utilisez des couleurs pour la mettre en valeur et ressentez !


L'écriture consciente met en travail des zônes de votre cerveau que vous ne stimulez plus sur les claviers professionnels ou personnels. Elle vous apportera des sensations de présence et d'habiter vraiment l'instant présent.

Et puis, il y a aussi la nourriture qui vous sera apportée par la phrase...Prenez le d'accueillir son message !  

 >>> Aller plus loin encore.


>>>> En savoir plus dans cette rubrique .
 Pour accéder directement à tous les billets de cette rubrique en défilement, veuillez cliquer sur le libellé "Faire germer l'idée",  tout en bas de ce billet, en dessous des images réseaux sociaux. Merci.
©p.morand


Courage, tout est en toi
pour  rebondir !!!
  Réagir au découragement !

 Si vous estimez que vous avez suffisamment souffert de la  dévalorisation permanente pendant vos moments de déprime ou de doute, ou encore, si votre environnement  ne vous a pas épargné(e), alors il est grand temps de réagir. A l’heure où la mode est aux régimes en tous genres, il est temps de vous mettre au régime mental. Développez graduellement une bonne image de vous. Retrouvez dans votre mémoire des moments associés à de la performance ou de la plénitude. Dites-vous que cette  bonne expérience est mémorisée dans votre système limbique.
Allez la chercher ! Travaillez votre volonté et votre imagination : Imaginez pour cela une route sur laquelle vous progressez lentement et sûrement jusqu’à l’étape finale. Elle est représentée par un symbole, une image, un paysage qui indiquent l’harmonie.  Cette dynamique de l’effort se rapproche de la quête de sens. Nous avons tous besoin pour progresser d’avoir des buts pour avancer qui soient perçus comme sains et réconfortants. Rappelez-vous que ce qui est acquis par la patience est plus apprécié que ce qui est donné immédiatement.



 >>> les ressources de sos-confiance pour réagir à la déprime



>>>> En savoir plus dans cette rubrique .
 Pour accéder directement à tous les billets de cette rubrique en défilement, veuillez cliquer sur le libellé "ouh 'là là, réveilles-toi",  t
out en bas de ce billet, en dessous des images réseaux sociaux. Merci.

© p.morand

Travaux intérieurs en cours !

Idées fixes, vision de la vie obstruée par le négatif...
il est temps de progresser....





 


Décidez  et passez  à l’action !

Dans les moments de confusion, de doute ou de panique, il est caractéristique de réagir soit par l’agitation, soit par le repli. Ces 2 attitudes sont deux pôles ayant une origine : la perte de repères ponctuelle. La vie étant constituée de différentes étapes, tremplins nécessaires pour progresser vers un autre rivage, dans les moment de confusion, retrouvons la mise en action de projets spécifiques et sincères, aussi humbles soient-ils.  La prise de décision est  un des combustibles de notre sentiment de  confiance, l’action en est le moteur et la courroie de transmission. Pourriez-vous imaginer une voiture neuve restant au garage ?

Il est  sans doute  temps  de commencer à observer dans notre vocabulaire  si les  expressions “essayer de”  ou  “essayer d’être,  comme ceci ou comme cela” reviennent souvent. Nos paroles automatiques traduisent  alors  nos manques de confiance.
  
    Inutile d’aller plus loin pour commencer à disperser des espaces de fatigue et de stress importantes. 


>>> En savoir plus. 

>>>> En savoir plus dans cette rubrique.
 Pour accéder directement à tous les billets de cette rubrique en défilement, veuillez cliquer sur le libellé "travaux intérieurs en cours",  tout en bas de ce billet, en dessous des images réseaux sociaux. Merci.

©p.morand