Articles les plus consultés

dimanche 9 décembre 2012






Idées fixes, vision de la vie obstruée par le négatif...
il est temps de progresser....








Libérez vous de vos peurs et  les cycles de votre vie repartiront !
 
Les peurs installent une fermeture qui, elle-même, apporte une situation psychologique d'
isolement. Parmi ces peurs, certaines sont "fantasmées", issues de votre anxiété. D’autres sont bien réelles. Il est donc important que vous puissiez commencer à prendre en charge vos peurs en en faisant, tout d'abord,  une liste exhaustive écrite. Grâce à cette première clarification vous serez étonné-e de constater que vous pouvez commencer à y voir plus clair. Cela peut réellement être le point de départ d'une prise de recul ou, qui sait, d'une libération.
Ne l'oubliez jamais, la peur est un "paralysant", c'est aussi pourquoi leurs manipulations sont utilisées pour gouverner les foules !! Restez libre !



Liens associés à la gestion des peurs :

http://www.sos-confiance.com/gerer-le-sentiment-d-abandon-,fr,4,E1a.cfm 

http://www.sos-confiance.com/solutions-urgence-isolement-psychologique,fr,3,30.cfm



©P.Morand







Faire germer l'idée.


Le partage d’idées permet la stimulation de prises de conscience qui font partie intégrante de la dynamique de progression personnelle.


Merci à Charlie Chaplin:



Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer. Aujourd’hui je sais que cela s’appelle... l’Estime
de soi.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions. Aujourd’hui je sais que cela s’appelle... l’Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de vouloir une vie différente
et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle... 
la Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment... Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle... le Respect.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire,
personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle... l’Amour propre.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre
et j’ai arrêté de faire de grands plans, j’ai abandonné les méga-projets du futur. Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime quand cela me plait et à mon rythme. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle... la
Simplicité.


Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison, et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé. Aujourd’hui, j’ai découvert ... l’Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de revivre le passé
et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui, je vis au présent,
là où toute la vie se passe. Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois. Et cela s’appelle... la
Plénitude.


Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir. Mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient une alliée très précieuse ! Tout ceci, c’est... le Savoir vivre. 

Charlie Chaplin

Liens associés à ces pensées :

 http://www.sos-confiance.com/coup-de-coeur,fr,2,101.cfm







S'évader pour mieux revenir !




Vivre l    
Une bouffée d'oxygène dans votre progression personnelle !!

Si vous avez parfois des périodes de blocages ou des impressions que rien n'avance dans votre vie, vous pouvez simplement vous rappeler l'importance de la sincérité et de la patience dans tout ce que vous entreprenez.
Dans la vie rien n'est magique. Par contre, ce qui est certain, c'est que vous avez en vous les forces et les solutions pour répondre à toutes les difficultés de votre vie.
Seuls votre sentiment sincère et votre patience vous permettront d'y voir plus clair.


Liens associés à cette pratique : 


http://www.sos-confiance.com/developper-sa-motivation,fr,4,J-5.cfm

http://www.sos-confiance.com/developper-ses-competences-relationnelles-,fr,4,F1ca.cfm


Cette rubrique offrira des outils et techniques de détente spécifiques à la mise en place du lâcher-prise. Plusieurs formes de progression sont possibles et nous en découvrirons toutes les saveurs et, aussi,  leur simplicité.

Les billets de cette rubrique seront alimentés tous les mois jusqu'en juin 2013.

A BIENTÔT !! 


Pour accéder directement à tous les billets de cette rubrique en défilement, veuillez cliquer sur le libellé "Travaux intérieurs en cours",  tout en bas de ce billet, en dessous des images réseaux sociaux. Merci. Pascale Morand.









Osez lâcher le bord de la berge et découvrez que vous saviez nager...



La confiance en soi, c'est aussi...un art de vivre  !! 
A propos de l'Assertivité et de la Volonté !

L'asservité nous vient de la langue anglaise " to be assert", elle
est une compétence qui s'organise autour de la persévérance et de la constance. Sa dynamique : une forme d'affirmation beaucoup plus proche de la douceur et de la sincérité que de l'agressivité ou de la stratégie. 

Elle tempère la relation au temps et à ce que nous voudrions voir se produire dans notre vie. L'asservité dicte une forme de sagesse : << Si je suis investi-e sincèrement dans ce que j'entreprends, j'aurai nécessairement des réponses favorables dans ma vie ... en temps et en heure (pas forcément tout de suite !). En ce sens, elle se rapproche plus de la pensée orientale zen que de la productivité de la gestion de soi ou de projets.

La volonté
est très bien définie dans la méthode du Docteur Vittoz (contemporain suisse de Freud). Elle a d'ailleurs comme projet de la rééduquer. 
Vittoz nous explique et démontre, à travers ses techniques, que "la volonté est dense, sans effort, qu'elle est en permanence en chacun d'entre nous". Si nous ne l'utilisons pas,plus ou mal... cela est souvent la conséquence : d'une forme de  paresse, des aléas de la vie, d'une perte de repères ou la conséquence de formes éducatives ne guidant pas vers l'autonomie.
http://www.sos-confiance.com/presentation,fr,8,17.cfm

http://www.sos-confiance.com/nouveautes,fr,3,22.cfm 


© P.Morand


 Raconte-moi ! 
La sagesse des contes.




La sagesse universelle des contes nous offre la possibilité de nous extraire momentanément de la voie unique de la pensée rationnelle.


Le contenu des contes permet et autorise un lâcher-prise. Il
ouvre plus aisément les portes de notre imaginaire et de nos prises
de conscience.

Au même titre que la relaxation, ils libèrent des tensions et apportent des nourritures à notre esprit. Ils mettent en éveil notre "enfant intérieur", et ceci, que nous soyons grands ou petits !

Il est donc tout à fait normal que les contes aient une place de choix au côté 
de la pratique de la relaxologie.
  
A partir de janvier 2013 cette nouvelle rubrique viendra agrémenter ce blog.
A bientôt !



>>>> En savoir plus dans cette rubrique .
 Pour accéder directement à tous les billets de cette rubrique en défilement, veuillez cliquer sur le libellé "Raconte-moi !",  tout en bas de ce billet, en dessous des images réseaux sociaux. Merci.
©p.morand




 Accès jeunes -- A propos de la motivation.

Le saviez-vous ? 


Il est possible de "travailler" sa  motivation. Elle est importante à l'épanouissement de votre personnalité. Elle vous permet de passer à l'acte, de réaliser ce que vous désirez et, surtout,  de ressentir ensuite une satisfaction. C'est la sensation de plaisir donne l'envie d'aller plus loin et de renouveler d'autres expériences... Une bonne addiction à travailler !!!



Motivation et jeunesse

La motivation n'est-elle qu'une affaire de volonté dans l'adolescence ?
 
Il est normal d'avoir des épisodes de manque de motivation lorsque l'on est jeune. Il y a comme origine à ce comportement des raisons associées au développement hormonal. 
Par contre, le fait de s'installer d'une manière constante dans cette passivité est plus problématique.
La pratique de la relaxation est utile et intéressante pour stimuler la motivation, car  elle est associée à la relation que l'on a avec son corps. Elle permet de la corriger d'une manière directe et d'agir sur les comportements de réalisation de soi.
C'est, en effet, grâce à la mobilisation de votre corps que vous passez à l'action dans votre vie. 
C'est pour cela que l'on peut passer sa vie à la "penser" plutôt qu'à la "vivre". 





©P.Morand