Articles les plus consultés

lundi 28 mai 2012


Pourquoi faut-il attendre longtemps avant d’entreprendre la mise en place du changement ?
Voilà sans doute la réflexion que vous avez pu avoir après avoir expérimenté une prise de décision, ou en observant vos proches qui ne font rien pour entreprendre d'aller mieux ?
N’entretenez aucun sentiment de regret ou de culpabilité à ce sujet, voilà pourquoi ? La vie est faite de cycles dans l’évolution psychologique : il y a un temps pour tout.
En réalité, notre corps et notre structure psychique possèdent des capacités d’adaptation incroyables.
C’est un processus normal. Au bout d‘un moment, cette tension accumulée a besoin de céder. C'est alors le lâcher-prise de la décision. Il ne reste plus qu'à trouver la bonne personne pour être accompagnée.
La pratique de la relaxation peut apporter un soutien sérieux et organisé à cette étape si précieuse du changement. Elle peut permettre de transmettre la voie d'une ouverture graduelle et de prévenir les situations de burn-out qui sont de plus en plus fréquentes.
Attendre la libération et son  lâcher-prise
<<mon petit doigt m’a dit>> clic ici
© p.morand

Le passé et l'espoir de l'avenir entre vos mains.
L'homme de sable : Pourquoi l'individualisme nous rend malades. Catherine Ternynck. Seuil.


Un titre explicite pour un livre qui expose avec richesse des analyses et  réponses à son lecteur qui s'interroge sur les modifications sociétales : valeurs, modes de vies, familles recomposées aux codes nouveaux, nouvelles formes de transgressions offertes par la société devenue permissive...
L'homme de sable est un titre évocateur de sens, une image forte qui est exposée par son auteur comme une image d'effritement de notre humanité intérieure. Ce livre apporte également des réflexions profondes sur le sens à donner dans la pratique de la thérapie et de l'éducation dans la société actuelle. Que sont devenus les archétypes avec lesquels les thérapeutes travaillent d'une manière traditionnelle ? Ont-ils encore un sens ? 
Faut-il en réinventer d'autres ou au contraire s'y accrocher pour permettre à l'homme en devenir de ne plus être de sable, mais à l'image de la glaise, malléable, solide et adaptable à la fois ?

© p.morand

Partir à la conquête de votre intimité et de vos priorités !
Qu'est-ce qui est important dans la pratique des techniques psycho-corporelles telles que la relaxologie ?
En associant directement le travail psychologique au travail corporel, il est naturel de se sentir progresser vers un accompagnement qui permet de renouer avec son corps, et  de ce fait, consciemment à une reconquête de votre intimité. Comment ? Par l'apprentissage du relâchement physique, de la conscience du corps global, c'est le schéma corporel qui se réveille et qui commence à redonner des informations de présence et d'équilibre.
A l'heure où il est tellement facile de se diluer dans le grand "nous" de l'espace social, la pratique de la relaxation permet de redonner un axe à son unité et de ne plus se mettre en lutte contre son corps (ou de sa "bobologie"). Retrouver un espace de dignité par un retour sur soi. Un bienfait salutaire à portée de mains !
<<Avec le corps, c'est retour à la case départ !>>

<<mon petit doigt m’a dit >> clic ici
© p.morand
Restez simple, vivez l’instant présent plusieurs fois par jour.
Comment faire ?

Vous n’arrivez plus à assimilez tout ce que vous vivez ? Retrouvez le sens du mot simplicité. Des pauses courtes dans votre journée peuvent suffirent. Et oui ! Comment faire ? Respirez profondément en ralentissant le rythme de tous vos mouvements. Réaliser une ballade sans but, comme si vos pieds vous guidaient vers une solution. Manger lentement. Faire un break avec tous les écrans qui vous entourent, car ils sont devenus les  nouveaux générateurs de micro-émotions parasites que vous accumulez inconsciemment en plus de votre vie ordinaire.
Sur le plan social, apprenez à éviter  le stress des actualités, les revendications des personnes indélicates qui exposent à vos oreilles leurs vies...sans se préoccuper de la vôtre. Les addictions anxieuses à toutes les formes d’écran...illusions de lien social....
Si au bout de ce petit périple, vous allez mieux, bravo vous avez une bonne constitution, vous aviez simplement besoin d’assimiler votre vie (comme une digestion). Vous viviez en “apnée psychologique”. Inspirer, expirer, c’est l’image de la vie et de son perpétuel renouvellement.
Alors respirez du plus profond de votre être !! Retour à la simplicité ! Elle est une condition nécessaire à votre ressourcement, aussi importante qu’une boîte de vitamines !
<< Simplicité !>>
<<mon petit doigt m’a dit >> clic ici
© p.morand

Tout le monde possède la capacité de reprendre le contrôle.
L’attitude mentale que nous construisons autour de notre corps est également responsable de son épuisement. Elle est parfois prisonnière de croyances que nous avons pris l’habitude de mettre en roue libre
comme des valeurs sûres et universelles. Il n’en n’est rien. Après les avoir localisées, nous pouvons les considérer comme des “vieux disques rayés” qui nous font revivre toujours les mêmes automatismes.
En voici quelques unes à propos de la santé. Elles sont souvent formulées par les patients en début de travail de développement personnel. “ j’ai toujours été très stressé(e), je n’aime pas mon corps, je n’arrive jamais à me détendre”.
Au terme d’une recherche personnelle, d’autres dialogues peuvent s’installer avec le corps, plus
objectifs et aussi moins stressants. Gardez confiance dans les ressources du dialogue, même si vous vous sentez un peu sceptique. Votre corps est intelligent !
<< Connais-toi toi -même et...>>

<<mon petit doigt m'a dit>> clic ici
© p.morand

Déployez votre banderole de confiance  en devenant acteur de votre vie et responsable.
Comme il est toujours plus facile de se réfugier derrière la plainte et l'attente magique des solutions, une des techniques qui permet de retrouver le déclic de la confiance est l'écriture.
Vous pouvez expérimenter cet exercice en  prenant une feuille.
Tracez 2 colonnes. Notez à gauche la liste de tous les inconforts que vous ne souhaitez plus vivre du fait de vos émotions, de vos comportements ou échecs.
Dans la colonne de droite, complétez ou traduisez respectivement ces phrases en utilisant une forme affirmative.
Exemple :
" Le sommeil, l'insomnie” deviendra :  “J'ai envie et besoin de retrouver un équilibre du sommeil”.
“J’ai peur de ces réunions qui m'angoissent” deviendra “ je suis compétent, je reste à ma place, je fais juste
le nécessaire et tout ira bien”.
Vous l'avez compris, le sens de ces phrases et leur vitalité sont activés différemment en les exprimant en disant “je” et en exprimant votre "besoin ou envie". Ce n'est pas la méthode Coué (qui n'est que cérébrale), mais une activation de tout votre espace émotionnel.
L'impact psycho-affectif de ces nouvelle visions de votre réalité sont fortes de sens.
A vous de le découvrir !
<< Chouette alors !>>
<<mon petit doigt m'a dit>> clic ici
© p.morand