Articles les plus consultés

lundi 23 avril 2012


Arrêter d’attendre le pire ! Tout un programme !
La morosité sociale est une donnée de la culture française bien connue. La preuve en est, nous battons les records en ce qui concerne la consommation de médicaments contre l’anxiété et la dépression.
Il y a dans cette morosité de nombreux attachements à des croyances diverses sur le “fonctionnement de la vie”. “Attendre toujours le pire “est une pensée automatisée élaborée, par
conséquent, inconsciemment. Derrière cette forme pensée, nous retrouvons la peur de l’avenir ou de ce qui n’est pas connu. Cette dynamique émotionnelle empêche totalement, celui qui s’y habitue, de vivre le présent et peut aussi considérablement épuiser son entourage. Les dégâts de cette croyance sont bien réels et touchent
autant la sphère individuelle que la vie relationnelle, donc sociale. Nous sommes maîtres de nos pensées, mais pas forcément de notre destin. Donc, pour changer, une solution simple et efficace, revenir à la
case départ : vivre l’instant présent en élaborant en soi un havre de paix. Soyez persuadé que dans votre vie, tout ce que vous aurez à vivre aura un sens et que les évènements s’enchaîneront “ en temps voulu”.
 Une petite révolution à apprivoiser ! Na ! 

<< Mon petit doigt m'a dit>> clic
© p.morand

Après cette lecture, à vous de décider, vous aurez le choix !

“ Faites vous-même votre propre malheur" Watzlawick. Seuil

Un livre au titre provocateur. Qu’il devienne effectivement pour vous un provocateur d’envies. Mettre à plat les représentations limitatives de votre personnalité, apprendre à balayer devant sa porte avant de
critiquer les autres, se recentrer sur l’essentiel, déployer les ailes de vos désirs pour devenir un bon compagnon pour vous-même.
Watzlawick apporte ici une réflexion et des moyens de prendre en charge le changement - ici et maintenant. Sa dynamique est proche des fiches d’accompagnement psychologique développées dans le site
www. sos-confiance.com. Ce qui est bien, après cette lecture, c’est que vous savez que vous
avez le choix ! C’est toujours un constat important dans la pratique du développement personnel ou de la thérapie ! Savoir que l’on a le choix de poursuivre...ou de changer !
( A lire aussi du même auteur :" Le langage du changement", texte plus élaboré au niveau de la psychologie).
A vous de décidez, vous avez le choix !

© p.morand

La volonté est une source intarissable !
Beaucoup de personnes confondent la volonté avec la rigidité, le contrôle de soi ou pire encore, le contrôle de l’autre. En réalité, l’activation de la volonté est une mise en action d’une vitalité intérieure
que nous avons à notre disposition en permanence (même au coeur de la déprime). Lorsque celle-ci est en travail, nous ne nous fatiguons pas et les problèmes relationnels nous semblent beaucoup moins opaques.
La résultante de la mise en marche de la volonté est une sensation physique de satisfaction personnelle. (voir la méthode Vittoz).
La mise en marche de la volonté est un excellent antidote aux comportements de passivité et à toutes les mauvaises gestions de soi qui consistent à ne jamais s’engager ou à remettre plus tard...toujours
plus tard. Pour activer la volonté il s’agit simplement de décider d’une action ( ne pas mettre la barre trop haute, réalisme !) et de le faire immédiatement. Le lâcher-prise qui suit la décision et l’action est une
forme d’harmonie et de satisfaction qui entretient la bonne humeur.

La volonté, c'est la liberté !

<<Mon petit doigt m’a dit>> clic
© p.morand

C’est lorsque l’on décide de lâcher la berge,
que l’on découvre que l’on savait nager !
Les conditionnements et habitudes acquis dans la vie moderne sont nombreux. Ils deviennent des repères sécurisants qui sont vite mis à mal, dès qu’il s'agit de modifier ses habitudes.
Je vous invite à relativiser régulièrement votre mode de vie en observant aussi des réalités propres à d’autres cultures. Vous constaterez que vous appartenez à un système social et culturel qui est en constante évolution. S’attacher sciemment à des valeurs et des habitudes est épuisant et vous fait perdre un temps et une énergie considérables.
L’ennui, la frustration et l’agressivité sont les produits de ces attachements. La plus part des personnes qui acceptent cette réalité vivent beaucoup mieux, même en prenant des risques professionnels importants. Il est
important de réaliser de belles chose dans sa vie, sans peur du lendemain. C’est un excellent antidépresseur!

Pharmacopée antidéprime gratuite. 



 <<mon petit doigt m’a dit >> clic
© p.morand


Arrêtez de vous juger, les autres s’en chargent déjà !
Vous avez le droit d’être solitaire, introverti, mal dans votre peau. Il est inutile de continuer à être blessé par le regard des autres. Votre isolement psychologique est déjà suffisant. Rappelez-vous que nous vivons dans une société “moderne” qui ne laisse pas la place au manque de performance. Toutes les personnes qui sortent de ces critères sont susceptibles d’être mis à mal. La prochaine fois que vous vous sentez humilié réagissez en vous demandant: “Qu’est-ce qui le dérange dans le fait que je sois comme cela” ? et dites le lui. Beaucoup
de personnes redoutent les personnes qui ne sont pas dans leurs critères de valeurs. Vous dérangez en eux des habitudes de communication. Ils ne sont pas si adaptables que cela et vous le reprochent indirectement. En psychologie, cela s’appelle la projection.
Commencez à vous persuader que ce que l’on vous reproche n’est pas un signe de faiblesse !


Le sentiment de sécurité, passe aussi par l’acceptation de soi.


<<mon petit doigt m’a dit>> clic ici
© p.morand

Ressentir la confiance et non la “penser”.
Il est plus facile de trouver la route de la confiance en soi par la voie directe du corps, que de la pensée ou de l’intellect. Pourquoi ?
La recherche de confiance en soi est une quête qui met l’esprit dans un état anxieux. En réalité, il est très simple de ressentir la confiance en soi, lorsque l’on prend le temps de pratiquer cet exercice.
Prenez une feuille vierge et un crayon. De la main droite, écrivez lentement, sans recherche de perfection le mot confiance avec cette consigne : votre écriture adopte une calligraphie traditionnelle ( les
pleins et les déliés) , le crayon ne quitte pas le contact de la page (sauf pour le point sur le i). Après ce temps de pratique ( entre 2 à 5 mn ), inversez la position du crayon et mettez-le dans votre main gauche.
Même pratique, ajouter l’importance de ne pas vous juger a priori, sur la qualité de votre écriture. ( Pour les gauchers, réaliser l’exercice en sens contraire).
Revenez toujours en douceur de cette pratique et dégustez la saveur de la sensation de confiance.

A pratiquer le soir au coucher, c'est pas mal !


<<mon petit doigt m’a dit >> clic ici
© p.morand




































mercredi 11 avril 2012

Solutions en ligne. Troubles psychosomatiques.
Les troubles générés par l'anxiété sont parfois aussi  nocifs que les problèmes
de santé eux-mêmes.
Pour rompre avec la boucle et participer activement à la gestion des émotions, prenez le temps
de visiter le site www.sos.confiance et retrouvez, grâce à lui des clés de compréhension utiles,
simples et efficaces.

Cette démarche confidentielle est proposée par une professionnelle Relaxologue expérimentée.

Venez découvrir le catalogue riche et nuancé qui vous permettra de déterminer votre sélection.

La confiance est un déclic, en un clic venez la retrouver !