Articles les plus consultés

mercredi 22 février 2012

A propos de la solitude


La solitude, d’un certain point de vue, nous caractérise tous en tant qu'êtres humains. Dans les épreuves, nous ne pouvons compter que sur nos déclenchements. C’est une situation de fait. La situation de l’isolement est plus difficile à vivre, car nous la subissons. Elle présente différents visages. Une séparation, un déplacement, une maladie, une différence sociale, une mauvaise image de soi. Ses conséquences probables : une difficulté à gérer les problèmes relationnels ou à prendre du recul.
Quelle qu’en soit l’origine, il est utile que vous puissiez avoir à l’esprit ceci : il est important de vous mettre en changement par des petits progrès, réguliers, constants. D’imaginer ce changement lent et régulier. Comme lorsque l’on apprivoise un animal. Prenez votre temps,
mais avancez régulièrement ! Ayez à l’esprit le principe de la vie qui enseigne que tout est toujours en mouvement. Que la stagnation n’existe pas ! La roue de la vie tourne !



<<Ne pas confondre solitude et isolement ! Na !>>

<<mon petit doigt m’a dit >> clic
© p.morand

ça n'a pas l'air si triste que cela les sentiments !
L’intelligence du coeur. Isabelle Filliozat. 
Éditions Marabout.

 
Un livre de coeur qui apporte et reflète une approche et une respiration nouvelle dans la pratique de la psychologie. Les lecteurs gourmands de réflexions et de repères sur la connaissance des sentiments et la gestion des  émotions trouveront dans cette exposition, simple et professionnelle, des ancrages et repères pour mieux se connaître. La pratique de la relaxologie est très proche de cette dynamisation humaine du développement personnel. Ce livre pose indirectement la question :
quelle place mettons-nous à nos sentiments dans notre vie et comment développer leurs richesses. Il nous permet de prendre du recul. et de comprendre les origines de la perte de confiance. Il nous rappelle, à nous praticiens de la psychologie, l'importance de savoir les prendre en charge, sans oublier les couleurs chaudes des sentiments réconfortants, car ils ont une dynamique thérapeutique et éducative  : sentiment de gratitude, sentiment d’unité, sentiment de sécurité. Vive les valeurs du coeur !


© p.morand

A propos de la simplicité.
Si vous souhaitez gagner du temps et de l’énergie, restez simple et naturel(le). Prenez l’exemple des conflits, lorsque les reproches et accusations tombent et qu'il est nécessaire de défendre sa position, il est beaucoup plus naturel de rebondir si la vie est vécue avec simplicité. Vivre avec simplicité, ce n’est pas être simplet. C’est être soi-même. C'est une excellente réponse à la question : comment reprendre confiance en soi En ce sens, on peut considérer ce constat comme un moteur de la confiance en soi et de l’estime de soi. Gardez à l’esprit :“Lorsque je m’écarte de ma vraie personnalité, mon intimité, je perds forcément plus vite le contrôle de ma vie. Plus je sais rester naturel, plus je suis résistant ou résiliant aux conflits de la vie”. Cette pratique est aussi une excellente aide pour la dépression nerveuse. C’est important pour la préservation de votre équilibre psychologique et de votre sentiment de confiance. C'est aussi le travail de recherche de la relaxologue.


<< Si j'avais su !! >>
<<mon petit doigt m’a dit>> clic 
© p.morand
Retrouver un équilibre psychologique en apprenant à se ressourcer, 

La fin de l’hiver met à l’épreuve nos réserves. En attendant le retour du printemps,vous pouvez préserver vos ressources encore quelques semaines en gommant de votre vie les accumulations de détails qui sont des gaspilleurs de votre vitalité et combattre le stress.
Si vous êtes trop fatigué moralement, pensez, par exemple, à faire un break avec tous les écrans. Ils sont des générateurs de micro-émotions parasites qui vont s’accumuler inconsciemment en plus de votre vie ordinaire: le stress des actualités, gérer les problèmes relationnels, ceux des proches ajoutés aux vôtres. Par la voie des écrans aussi, les addictions anxieuses sont sources d'épuisement, car vous captez le stress des autres sans vous en rendre compte. L'équilibre psychologique dépend aussi de notre capacité à faire une coupure avec l'environnement social. Tout simplement pour mieux repartir après ! Ne pas confondre qualité et quantité !
Retrouvez le lien avec votre corps de cette manière. Prenez deux pierres ou galets, déposez-les dans l’eau chaude 2 mn, pour les installer ensuite dans le creux de vos mains, puis de vos reins. Une technique réconfortante pour vous ressourcer. Parole de relaxologue.


Le bon sens en action !

<<mon petit doigt m’a dit >>clic ici
© p.morand
Le lâcher-prise cérébral et la prévention des fatigues. Pourquoi ?

L’activité cérébrale est présente dans tous les moments de notre vie. Votre cerveau qui est un véhicule de vie, doit avoir des moments de pause, de “blanc”, de non-activité. Lorsque notre cerveau ne sait plus s’arrêter, il peut apporter différentes formes de confusion et de pertes de confiance. Sachez que lorsque votre cerveau est trop fatigué, il ne sait plus s'arrêter seul. Il pourra avoir du mal à réagir d’une manière adaptée et ce seront alors vos comportements qui vous donneront l’impression de vous échapper. Derrière ces comportements s’afficheront la qualité de vos relations sociales, derrière la qualité de celles-ci, un sentiment d’insécurité pourra prendre naissance. Il est possible de gérer une de perte de contrôle de soi et de retrouver confiance en soi.
Dans cette histoire : “où est la poule , où est l’oeuf “ ? Tout est en interdépendance. Donc en agissant sur le contrôle de notre espace cérébral ou mental, nous pouvons reprendre confiance en nous et renouer avec un sentiment de sécurité.


La sensation apportée par le cerveau relaxé est vécue comme une bulle protectrice.
<<mon petit doigt m’a dit>> clic ici
Comment vivre l’instant présent ?

Il n’y a rien de compliqué à vivre l’instant présent. Seules nos habitudes de vie moderne nous ont parfois éloignés de notre corps (sauf quand il tombe malade). Pour vivre l’instant présent, il n’est pas besoin d’artifice ou de “temps”ou d'argent, il suffit simplement d’être là, en lien avec ce qui vous entoure, de laisser le temps s’arrêter quelques instants. C’est d'ailleurs la base de la relaxation. Arrêter de penser quelques instants. Idéal pour prendre du recul.
Prenez un crayon de papier et laissez le courir sur une feuille de papier. Fermez les yeux, laissez partir sa mine sans chercher à reproduire une forme volontaire. Après avoir ralenti le rythme, attendez le moment d’un soupir profond. Votre cerveau est en état de relaxation, vous pouvez repartir dans vos activités. Cette pause, à l’échelle de votre système nerveux est l’équivalent d’une mini-sieste. Une aubaine pour gérer votre stress
Aller, va chercher un crayon, on commence tout de suite !
<<mon petit doigt m’a dit >> clic ici

© p.morand